Donnez-nous votre avis

A quel événement allez-vous assister volontiers ?

Encagnane en Fête - 26.2%
Au Choeur des Chorales - 27.7%
NUITS DANSES 1 - 10.8%
NUITS DANSES 2 - 16.9%
Pique-Nique Musical - 18.5%

Total des votes : 65
Le vote est terminé on: 26 Avr 2015 - 11:51

Calligraphie & Art d'Etoffe

 

Vernissage VENDREDI 4 NOVEMBRE 2016 à 18H : un événement à ne pas rater ! Visions d'Orient, Saveurs du Sud, dans le désert superbe ce cache une oasis et c'est à La Mareschale que vous pourrez en apprécier toutes les facettes ! Du dessin, de l'écriture, une narration poétique, de la gestuelle, une performance dans l'air, des matériaux nobles, vrais, des textures, des créations incroyables et la fine philosophie de ces deux plasticiens ! Retrouvez-les lors du vernissage festif rythmé percussions du monde, autour d'un buffet typique en cette occasion magnifique de rassembler autour de l'Art !

Le groupe qui enchantera votre début de vernissage : Musique d'Orient et du Maghreb avec Loubna, Razzak, Mouss et Abdou !

 

 

Horaires de visites pour les expositions : L'Espace accueil et le Hall de la Bastide sont ouverts au public du lundi au jeudi de 9h à 17h30 et le vendredi de 9h à 16h30. *La salle du Bastidon est accessible le lundi et le mardi de 9h à 17h, le mercredi de 9h à 14h, le jeudi de 9h à 17h et le vendredi de 13h30 à 16h30 (sous réserve car cet espace accueille aussi des activités tout au long de la semaine, renseignez-vous par avance au 04.42.59.19.71). Des visites pour les groupes, les associations ou les scolaires sont tout à fait envisageables, organisez-vous sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 04.42.59.19.71

*Sophie Debazac sera là les jeudis et vendredis après-midis pour tenir permanence pendant toute la durée de l'exposition.

 

ABDOU AMRI : "Là où la civilisation Arabo-Andalouse s'est épanouie, Abou AMRI ZAHRI a puisé dès son enfance, à Fès au Maroc, les rudiments d'un art dont il s'est imprégné, la calligraphie. Parce que la calligraphie arabe trouve son origine aux confins de l'humanité, entre l'écriture et l'art. Dès son jeune âge, Abdou a exprimé sa passion pour les belles lettres et l'art de l'écriture, attirant l'attention de ses enseignants, notamment son premier professeur d'arabe au collège Moulay Idriss à Fès, Maître Belkhayatel qui lui consacre un temps précieux et lui transmet les premières techniques de la calligraphie traditionnelle Marocaines : utilisation des qualms-roseaux et la préparation des encres artisanales; à chaque fois que l'on évoque avec lui les origines de ses expressions artistiques, il parle avec affection et reconnaissance de ce professeur et Maître qui lui a ouvert la voie de cet art de l'écriture qu'est la Calligraphie. *Extrait d'un article de la Revue de Fête de L'ECRITURE ET DU LIVRE LE VAL (83) Juillet 2000

Aujourd'hui Abdou le fait revivre en mariant les couleurs, les formes, les mots couchés sur des papiers avec des gestes purs, où la forme et le geste redonne tout sens aux lettres pour composer poèmes et chansons tirés d'un répertoire littéraire musical marocain et arabe. Et parce qu'il est aussi passionné par la littérature orale et la musique populaire traditionnelle marocaine, son travail artistique est marqué par cette richesse du patrimoine culturel de son pays d'origine, il sait qu'il doit transmettre à son tour, à ceux pour qui la calligraphie devient une passerelle entre les cultures si proches et si lointaines à la fois. C'est ainsi qu'il a trouvé au cœur de la Provence à Aix sa ville d'adoption un public attentif, enfants et adultes attirés, étonnés par ce calligraphe passionné dont la patience n'a d'égale que la générosité de nombreux publics avec qui il transmet et partage cet art. Il est toujours disponible pour animer des stages d'enfants et adultes ou participer à des expositions. Abdou ne l'avouera peut-être pas; il est aussi un remarquable conteur, et tout ce qu'il transmet porte la marque des grands sages". *Extrait d'un article de la Revue de Fête de L'ECRITURE ET DU LIVRE LE VAL (83) Juillet 2000

SOPHIE DEBAZAC : «J’ai la chance d’assouvir 2 passions prioritaires dans ma vie, le Sahara où je voyage régulièrement depuis les années 80 et l’étoffe. Au fil du temps, chaque voyage reste un émerveillement, ponctué des rencontres improbables du désert. De belles amitiés se sont nouées et contribuent à tisser un lien toujours plus fort. D’une formation peinture à l’Ecole des Beaux-Arts de Nancy, je suis passée à l’art textile. Le travail de l’étoffe s’est confirmé comme une évidence pour traduire cette relation au désert, thème central de mon cheminement artistique. J’aime explorer les techniques les plus variées pour façonner mon ressenti, je plie, je plisse, je froisse, je couds, je brode, je tricote, je sculpte le tissu… A travers les cotonnades, les voiles, la laine, les cordes… les émotions jaillissent et une création prend forme. Je poursuis mon voyage !» http://www.sophiedebazac.com/

«Les Mémoires Nomades constituent une facette particulière de mon travail d’Art Textile. De mes voyages à travers le Sahara, j’aime rapporter des petits bouts de tissu glanés sur le sable, près d’un campement ou d’un puits, cueillis à une branche d’acacia ou dans un buisson d’épineux où ils étaient restés accrochés. Ces fragments de vie me touchent profondément. Je pense à la femme qui a fait le travail de teinture de ces cotonnades, je vois une silhouette enveloppée de ces voiles colorés surgir dans le lointain, j’imagine l’homme drapé dans son boubou au milieu du troupeau; quelques raccommodages à grands points témoignent déjà d’une durée de vie prolongée. Ces traces de vie, avec le temps, allaient se fondre dans la poussière et disparaître. Je leur donne une nouvelle existence, hommage à ces hommes et à ces femmes du désert, transmission d’une mémoire, «mémoires nomades».

 

 

Joomla Plugin